Ce qu’il faut savoir pour créer une Eurl


Entreprises / vendredi, août 3rd, 2018

Dans la création d’entreprise, le statut juridique EURL est très prisé actuellement. Mais avant de se lancer dans la création d’une Eurl, il est important de connaitre les formalités juridiques nécessaires permettant une protection assurée à l’entreprise.

Le statut juridique EURL

Une EURL ou Entreprise Unipersonnelle à responsabilité Limitée est une société similaire à une SARL, mais avec un associé unique. Ce dernier peut être ou non le gérant de la société. Le fonctionnement et la création d’une entreprise sous la forme juridique Eurl sont assez simples. Cependant, cela demande un capital social de départ adapté aux besoins de l’entreprise. Il faut noter que la responsabilité de l’associé unique est limitée aux apports, d’où l’appellation EURL. Le fait de constituer une eurl s’avère donc un bon choix pour protéger son patrimoine. Bien que la responsabilité limitée soit simple dans son sens, il faut faire attention, car les banques peuvent contourner ce statut en conditionnant l’acceptation d’un prêt professionnel à garantie d’une caution personnelle.

Les formalités pour la création d’une EURL

La première étape indispensable pour constituer une eurl est la rédaction des statuts. Cela permet au créateur de définir les modalités de l’activité de l’entreprise y compris la rémunération du gérant et la répartition des rôles. Une fois cette étape accomplie, il faut passer par l’identification de la liste des souscripteurs pour le Centre de Formalité des Entreprises (CFE) puis passer au dépôt du capital social et la publication dans le journal d’annonces légales. La prochaine démarche consiste à choisir le lieu du siège social de la société. Quand le lieu d’implantation sera choisi, il faut déposer le dossier de création de l’entreprise EURL au CFE afin que ce dernier puisse le transmettre au service des impôts. Enfin, le créateur peut recevoir le Kbis qui confirme que le statut EURL est bien créé.

Quels sont les avantages de créer une EURL ?

Le fait de constituer une eurl permet d’avoir un capital libérable. Plus précisément, les apports dans la constitution du capital social de départ existent en nature c’est-à-dire des matériels informatiques, des véhicules, des mobiliers ou encore un local. Il est aussi possible de faire un apport en espèces. Le statut EURL assure également une transmission facilitée et de manière progressive aux héritiers et bénéficiaires du créateur de la société. En cas de décès du fondateur, la pérennité de l’entreprise ne sera pas mise en cause. En effet, la société sera sous la gestion des héritiers.

En outre, le gérant associé unique qui a tenu sa place durant 5 ans bénéficie d’une exonération totale ou partielle des plus-values de cession de titres s’il veut transmettre ses parts sociales. Avec le statut juridique EURL, on peut espérer une évolution facile. Ainsi, si l’associé unique désire faire une extension d’activités avec d’autres investisseurs, il n’est pas nécessaire de faire des démarches de dissolution pour constituer le dossier de la nouvelle entreprise. Cette évolution ne nécessite que la modification des statuts et la publication dans le journal d’annonce légale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *